Biographie de Edmund ALLEYN

Québec 1931 -  Montréal 2004

Biographie

Né à Québec en 1931 dans la communauté anglo-irlandaise, Edmund Alleyn étudie à l’École des beaux-arts de Québec auprès de Jean-Paul Lemieux et Jean Dallaire. En 1955, il remporte le Grand Prix au concours artistique de la Province de Québec et une bourse de la Société royale du Canada. Alleyn séjourne en France de 1955 à 1971 où il s’inscrit dans le sillon de l’abstraction lyrique, il s’inspire ensuite de l’art des Amérindiens de la côte Ouest, pour finalement se réorienter vers une imagerie issue de l’univers de la technologie, de l’électronique et des communications de masse. À quelques reprises, il représente le Canada lors d’événements artistiques internationaux tels que la Guggenheim International Award en 1958 et la Biennale de Venise en 1960.

De retour au Québec, il s’installe à Montréal, où il poursuit sa carrière de peintre tout en enseignant à l’Université d’Ottawa de 1972 à 1991. À son retour au Québec, l’artiste est frappé par les changements qui s’y sont opérés pendant son absence et son oeuvre en porte des manifestations. En 1990, il expose la série Indigo, à la Galerie des Arts Lavalin et au 49e Parallèle à New York. Au Musée des beaux-arts de Sherbrooke en 2004, il présente son ultime série Les Éphémérides qui comprend douze grands formats sur toile ainsi que des lavis. Il est décédé le 24 décembre 2004 à l’âge de 73 ans.

En 2016, au Musée d’art contemporain de Montréal, est présentée une exposition rétrospective intitulée Edmund Alleyn, Dans mon atelier, je suis plusieurs. Selon le commissaire de cette exposition, Mark Lanctôt, cette idée de la pluralité tient compte du fait que l’artiste échappe aux classifications en changeant constamment d’approches plastique et thématique. Elle permet aussi d’expliquer l’oubli de cette figure dans bien des discours historiographiques québécois.

https://macm.org/expositions/edmund-alleyn/

http://edmundalleyn.com/fr/biographie/

https://www.thecanadianencyclopedia.ca/en/article/alleyn-edmund

 




Copyright © 2001 - 2020 Galerie Jean-Pierre Valentin