Biographie de John LITTLE

 

BIOGRAPHIE

Né à Montréal, Québec, John Little étudie pendant deux ans au Musée des beaux-arts de Montréal, sous la direction du Dr Arthur Lismer et de Goodridge Roberts.  Par la suite, il part à New York, où il fréquente l’Art Students’ League, sous la direction de Will Barnet et de Frank J. Reilley.  C’est également là qu’en 1949 il travaille comme assistant de Ray Bailey sur la bande dessinée "Bruce Gentry" qui n’existe plus aujourd’hui.

De retour à Montréal, il devient dessinateur dans la firme architecturale de son père (Luke & Little) en 1951. En 1953, il se tourne de façon définitive vers la peinture.

 

SUJETS / THÈMES

John Little est connu pour ses scènes de rue, ses peintures de maisons et de la campagne de Québec et du Vieux-Montréal. En 1957, la  Gazette de Montréal remarque, « Sa vision est claire et son interprétation des personnages est solide et littérale. Ses bâtiments sont solidement bâtis, ils portent les marques du temps et sont rapportés avec une attention louable accordée au dessin.  Cette dernière qualité mentionnée ne lui pose apparemment aucune difficulté. Ses personnages sont animés, on sent le mouvement dans les foules et la congestion routière dans les petites rues est transmise avec sérieux… ».

John Little a également conçu des pages de couverture pour le Maclean’s Magazine dans lesquelles son grand sens de l’humour se mêle à ses habiletés artistiques. Il y dépeint les Canadiens au travail et dans les loisirs.

 

TECHNIQUES

La critique Dorothy Pfeiffer, passant en revue ses œuvres en 1964 constate, « Ceux déplorant la démolition apparemment impitoyable de centaines de grandes demeures d’antan et d’autres bâtiments, la disparition au nom du progrès de divers petits parcs et recoins, l’abandon fréquent et cruel de dignes piliers de pierre et d’amusantes corniches, tireront un plaisir nostalgique de l’exposition de John Little car il a consacré ses peintures à la préservation de tels monuments pour la postérité. Toutefois, même si sa technique picturale est à la fois fougueuse et énergique, son travail ne peut d’aucune façon être étiqueté de simplement documentaire. Il peint des rues de ville les pieds dans la neige fondue, où son mélange de vert olive « pas tout à fait mûr » recouvre le pavé d’une mixture qui rappelle la pierre calcaire du Québec. Il peuple les rues d’autrefois et sites forestiers isolés de groupes d’adultes et d’enfants énergiques d’aujourd’hui. Trois qualités importantes sont contenues dans son travail, l’assurance, l’individualité et la vérité artistique. ».

 

COLLECTIONS

Ses œuvres sont exposées dans les collections du Musée des beaux-arts du Canada, de la Beaverbrook Art Gallery, de l’Université Concordia (Sir George Williams University Collection of Art)  ainsi que dans plusieurs collections privées.

 

PRIX

Little devient membre de l’Académie royale des arts du Canada en 1961.

 

Source : Traduction libre de Colin S. MacDonald, « Little, John Geoffrey Caruthers » dans A dictionnary of Canadian Artists, Volume 4, Canadian Paperbacks, Ottawa, 1974, p. 871-872




Copyright © 2001 - 2022 Galerie Jean-Pierre Valentin