Biographie de Sarah ROBERTSON

Sarah Robertson

 

BIOGRAPHIE

Né à Montréal en 1891, Sarah Robertson passe une partie de sa jeunesse à Chambly, où ses parents possèdent une maison de campagne. Vers 1909, elle s’inscrit à l’école de l’Art Association of Montreal, qu’elle fréquente au moins jusqu’en 1924 et où elle se lie d’amitié avec Prudence Heward. Robertson se joint au groupe montréalais du Beaver Hall en 1921. Étant de santé fragile, sa production se limite souvent qu’à deux ou trois œuvres par année. Les membres du Groupe des Sept apprécient son travail de paysagiste.

Elle décède à Montréal en 1948.

 

SUJETS / THÈMES

Robertson peint surtout des paysages.

 

EXPOSITIONS

Elle participe dès 1912 à de nombreuses expositions dont certaines sont présentées à l’étranger, comme la Canadian Women Artists (1947-1948). Elle expose aussi avec le Groupe des Sept. Peu après son décès, ses deux sœurs et son ami A.Y. Jackson participent à l’organisation, à la Galerie nationale du Canada, de la première exposition consacrée à son œuvre en 1951.

 

DISTINCTIONS

À l’Art Association of Montreal, Robertson obtient le prix Kenneth R. MacPherson en 1920 et 1922 ainsi qu’une bourse d’études. Elle reçoit également la bourse de la Women’s Art Society en 1919 et 1923. En 1933, elle fait partie des membres fondateurs du Canadian Group of Painters.

 

Source : Esther Trépanier (dir), Femmes artistes du XXe siècle au Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, Les publications du Québec, 2010




Copyright © 2001 - 2022 Galerie Jean-Pierre Valentin