Biographie de Guylaine BEAUCHEMIN

 

BIOGRAPHIE

Guylaine Beauchemin est née en 1961 à Montréal. En 1984, elle obtient son baccalauréat en Arts et Sciences de l’Université de Montréal. Elle travaille alors comme recherchiste sur les lieux de tournages pour longs métrages et anime des ateliers en arts plastiques pour enfants. Elle assure également la conception artistique de courts métrages.

À partir de 1988, Guylaine est assistante au montage de films (image et son).

L’été 1996, une oeuvre de Guylaine, L’Heure Bleue, illustre la pochette du CD de Serge Laporte intitulé Sea of a Thousand Stories.

L’été 1997, Guylaine est conservatrice et coordonnatrice de l’exposition “l’Art et la Paix” qui a lieu à la galerie Montcalm de la ville de Hull.

Guylaine Beauchemin est membre du R.A.A.V (regroupement des artistes en arts visuels) et des Artistes pour la Paix. En 1997, elle remet une oeuvre à Ginette Noiseux, directrice du théâtre Espace Go, cette dernière ayant été nommée artiste de l’année pour la paix.

Depuis 1996, elle est représentée à Montréal par la Galerie Valentin.

 

SUJETS/THÈMES

1998 est une année charnière pour l’artiste. Les présences corporelles se sont senties à l’étroit. Les contours du corps n’ont plus suffit à évoquer l’état d’être.

Une conscience qui nous amène aujourd’hui de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Vues aériennes ou sous-marines de l’intérieur à l’extérieur tout à la fois, puisqu’ici l’homme est part d’univers.

 

MÉDIUM/TECHNIQUE

Guylaine travaille de préférence avec l’acrylique qu’elle applique sur sa toile d’une façon spontanée. En parlant de sa technique de travail, l’artiste dit: “Un élan premier marqué directement sur la toile blanche en sera la plupart du temps le point de départ, comme un cri qui renaît par le geste et la pression brute du crayon gras noir sur la toile, rapidement, élan du coeur, courbe. Base du travail à venir qui sera de recontextualiser la préoccupation première. Viendront alors les couleurs en nuances et en contrastes, le jeu de la matière. Des lignes s’imposeront souvent comme des horizons ou des limites. Quelques fois, le besoin de multiplier un même point de départ en différentes résultantes: répéter, mais jamais tout à fait la même chose, tendre vers l’infini. Naîtrons alors les polyptyques. L’acrylique ici marie la spontanéité du mouvement et celle de l’émotion”.

 

REVUE DE PRESSE

http://quebec.synergiescanada.org/culture/va1081917/va1135953/53148ac.pdf

 

EXPOSITIONS

  • 2013-2000: Le choix des artistes, Exposition de groupe, Galerie Valentin
  • 2013-1996: Petits Formats, Exposition de groupe, Galerie Valentin
  • 2009 : Solo, Hollander York Gallery, Toronto
  • 2007 : Sur la route : Œuvres récentes, Solo, Galerie Valentin
  • 2000: Exposition avec 2 autres artistes, Harbour Gallery, Toronto
  • 1999: Invitation au voyage,  Solo, Galerie Valentin
  • 1999: Autoportraits, Exposition de groupe, Galerie Valentin
  • 1998: Entre deux chaises, Encan collectif, Galerie Vente & Location du MBAM
  • 1997-98: Les Femmeuses, Centre de recherches Pratt & Whitney, Longueuil, Québec
  • 1995: Sélection d’artistes 1995, Galerie Vente et Location, Musée des Beaux-Arts de Montréal
  • 1994: 55artistes au 55 Prince, Solo, Galerie Prince, Montréal
  • 1994-95: 55 artistes au 55 Prince, Exposition de groupe, Galerie 55 Prince, Montréal
  • 1994: Solo, Café Pellerin, Montréal

 

ENTREVUES

  • 25/08/1997: Info-Culture, Radio-Canada
  • 04/05/1997: Le TVA, TVA
  • 14/02/1997: Montréal ce soir, Radio Canada
  • 14/02/1997: Le TVA, TVA

 

BIBLIOGRAPHIE

  • Robert Bernier, "Guylaine Beauchemin : J’irai par les chemins", Parcours Art et Art de vivre, Vol. 12, no 4, Mars-avril-mai 2007
  • Robert Bernier, La peinture au Québec depuis les années 1960, Montréal, Les Éditions de l’Homme, 2002
  • Aline Côté, "Guylaine Beauchemin : l’intimité et l’intensité", Vie des Arts, No 174, Printemps 1999 http://quebec.synergiescanada.org/culture/va1081917/va1135953/53148ac.pdf
  • Nathalie Parent, "Guylaine Beauchemin : la quête d’un absolu", Magazin’Art, Hiver 1999
  • André Ducharme, "Guylaine Beauchemin", L’Actualité, Avril 1999
  • Jean Dumont, "Guylaine Beauchemin : une intimité partagée", Parcours, l’Informateur des arts, Printemps 1999
  • Renée Laurin, "Paix ou absence de guerre", Le Droit, 18 juillet 1997

 




Copyright © 2001 - 2021 Galerie Jean-Pierre Valentin