Biographie de Henri BEAU

Henri Beau, photographie d'Edmond Dyonnet

 

BIOGRAPHIE

Henri Beau fait partie des étudiants qui débarquent à Paris à la fin des années 1880 pour y poursuivre leur formation artistique à l’École des beaux-arts. Ce groupe de peintres auquel appartient Henri Beau, c’est aussi celui que Léon Sentenne curé de Montréal envoie parfaire leurs études en France avec la commande de réaliser des œuvres pour la décoration de la chapelle Notre-Dame du Sacré-Cœur de l’église Notre-Dame. Henri Beau participe à l’élaboration de ce projet avec Ludger Larose, Joseph Franchère, Joseph Saint-Charles et Charles Gill.

Cependant, la carrière de Beau prend une orientation différente de celle de ses collègues dont la plupart, une fois leurs études terminées, reviennent s’établir en permanence au Québec. Après un séjour de quelques années au Québec au début du siècle, il quitte définitivement Montréal pour s’établir en France, où il vit jusqu’à la fin de ses jours. Il décède à Paris en 1949.

 

SUJETS / THÈMES

Trois genres se chevauchent au cours de sa carrière : les grandes toiles historiques et religieuses peintes avant 1903, les œuvres réalisées par le peintre-archiviste pour les Archives publiques du Canada et enfin, la production personnelle de l’artiste, qui est principalement composée de paysages impressionnistes et de scènes d’intérieur.

 

TECHNIQUE

À bien considérer l’ensemble de l’œuvre d’Henri Beau, non seulement sommes-nous en mesure de constater que cette production est très variée mais qu’elle témoigne également d’une honnêteté d’exécution qui ne se dément jamais, même dans les œuvres qu’il a peint sur commande.

 

EXPOSITIONS

Beau expose à l’Art Association of Montreal et à la Royal Canadian Academy of Arts.

 

Source: Pierre L’Allier, Henri Beau, Musée du Québec, Canada, 1987

 




Copyright © 2001 - 2021 Galerie Jean-Pierre Valentin